Your message has been sent, you will be contacted soon
Site de Claude Bartolone

Call Me Now!

Fermer

Je salue Armand Gatti

Je salue Armand Gatti, dont la disparition marque la fin d’une histoire exceptionnelle, très liée depuis la fin des années 80 au département de la Seine-Saint-Denis. Utopiste acharné, c’est par le verbe et par le théâtre qu’il s’est exprimé sa vie entière, au service des plus modestes. Son théâtre est engagé, puissant, radical, et l’expression d’un artiste à nul autre semblable.

Après une première vie consacrée au journalisme et à l’enquête dans le monde, son œuvre est traversée par 68 et les formes de son théâtre s’en trouvent transformées. Il travaille dans des lieux atypiques, il voyage dans le monde entier, et s’adonne à la pratique de la création collective. Il devient un véritable maître d’une écriture hors norme, et son théâtre fait écho aux crises du monde.

C’est en 1986 qu’il installe en Seine-Saint-Denis, à l’invitation du Président du département d’alors Georges Valbon. La « parole errante » – premier lieu véritablement interdisciplinaire dédié à la création artistique – , et ensuite « la maison de l’arbre » – dédiée à l’écriture d’auteurs de langue française avec des groupes diversifiés – marquent l’histoire du département. Depuis plus de 30 ans, Armand Gatti vivait et travaillait à Montreuil et a créé un lieu dédié à l’art vivant, aux écritures, et aux idées. C’est une personnalité majeure de l’art et de la culture qui nous quitte aujourd’hui. Je salue sa mémoire et adresse mes condoléances à sa femme, à Jean-Jacques Hocquard, son éternel bras droit, et à ses proches. La Seine-Saint-Denis perd un artiste majeur. Notre pays perd un homme d’exception.

Étiquettes: