Your message has been sent, you will be contacted soon
Site de Claude Bartolone

Call Me Now!

Fermer

Rencontre avec les Présidents des Parlements italien et luxembourgeois.

A l’invitation de la Présidente de la Chambre des députés italienne, Laura Boldrini, je suis à Rome aujourd’hui avec Mars Di Bartolomeo, président de la Chambre des députés du Luxembourg, pour des réunions de travail.

Dans la cohérence de la déclaration commune que nous avons tous les trois signée avec Norbert Lammert, président du Bundestag, le 14 septembre 2015, où nous appelions à un sursaut européen pour que l’Union européenne s’engage dans davantage d’intégration, nous préparerons les conditions d’un succès de la prochaine Conférence des Présidents de Parlement de l’Union européenne, qui se tiendra à Luxembourg, du 22 au 24 mai prochains.

Les peuples doivent reprendre le contrôle et la maîtrise du destin européen. Les citoyens européens perdent quelquefois confiance dans l’Union européenne. L’incapacité de l’Union de s’entendre sur des réactions coordonnées et efficaces face à l’arrivée des réfugiés et des victimes de guerre le rappellent. Plus d’un million de migrants sont entrés en Europe en 2015, 135 000 sont déjà entrés en Grèce en 2016, en grande majorité des réfugiés de Syrie, d’Irak et d’Afghanistan. L’afflux s’intensifiera avec le printemps. Le défi des victimes de guerre s’ajoutent à une Europe qui montra ces derniers temps des risques inacceptables de faiblesse et de tentation de repli : les stigmates de la crise grecque, la tentation britannique de sortir de notre histoire commune, les résultats tardifs en matière de droits sociaux (partage des standards en matière de politique de santé, de lutte contre le chômage, etc…) ont créé une dynamique délétère. Si ce n’est pas aux citoyens de prouver qu’ils sont européens, c’est à l’Union européenne de prouver qu’elle est citoyenne.

L’Union européenne, si elle est née comme marché économique, était destinée, dans l’esprit de nos Pères fondateurs, à affirmer sa nature politique et philosophique. Partager les conquêtes sociales, assurer la solidarité, renforcer notre lutte pour la croissance, le triomphe de l’Union doit passer par la réussite de ces défis.

Pour assurer l’Europe de la paix, contre la résurgence de tous les dangers qui tant de fois ont menacé la cohésion du continent européen, le reprise en main populaire est urgente. Les Parlements nationaux, représentants des peuples souverains, peuvent incarner cet espoir de renouveau populaire contre les tentations de laisser dormir le rêve européen sous des fonctionnements administratifs et techniques qui ont échoué à apporter des bonnes réponses.

L’avenir de l’Europe nous appartient, saisissons-le.

Étiquettes: