Your message has been sent, you will be contacted soon
Site de Claude Bartolone

Call Me Now!

Fermer

Quelques degrés de plus ne doivent pas mettre le chaos dans les transports

Hier, de nombreux Franciliens ont souffert de la situation très dégradée sur les réseaux RER et Transilien, quel qu’ait été le travail et l’engagement des salariés de la SNCF que je salue.

La SNCF doit aujourd’hui rendre des comptes.

Faire en sorte que le matériel reste opérationnel, cela fait partie du travail de l’opérateur. Mais le transport, ce n’est pas que l’infrastructure. La priorité, la finalité, c’est l’usager et l’infrastructure n’est qu’un moyen au service du voyageur.

Une Ile-de-France humaine, c’est mettre l’usager au cœur des priorités en développant une véritable qualité de service pour les Franciliens. Tout a-t-il été pensé et anticipé pour dégrader au minimum le bien-être des voyageurs en cas de canicule ?

Une chose est sûre : le dérèglement climatique entraînera une hausse de la fréquence des évènements météorologiques extrêmes, comme les canicules. L’épisode caniculaire que nous traversons n’est donc pas un phénomène unique et de telles chaleurs sont amenées à se répéter de plus en plus fréquemment.

Aussi, il faut rapidement tirer les leçons de ce qui s’est passé hier. Je demande que le STIF organise une réunion extraordinaire avec tous les opérateurs concernés pour formuler des propositions précises et d’application immédiate.

On ne peut renvoyer à plusieurs années l’exigence de proposer aux Franciliens des conditions de transport dignes de ce nom, y compris les jours de forte chaleur.

Étiquettes: