Your message has been sent, you will be contacted soon
Site de Claude Bartolone

Call Me Now!

Fermer

Robert Chambeiron, un homme qui fait changer l’Histoire

Robert Chambeiron était né en 1915, il y a presque cent ans. En s’éteignant il y a quelques heures, il emporte avec lui le dernier témoignage physique de l’épopée saisissante que furent la naissance, le combat, puis la victoire du Conseil national de la Résistance (CNR).

Au premier étage du 48 rue du Four, en plein cœur d’une capitale occupée et opprimée, il réunit le 27 mai 1943 avec Jean Moulin une vingtaine de personnes qui représentent les mouvements de Résistance et les partis politiques interdits par le régime de Vichy. Secrétaire général adjoint du CNR, il contribue à l’élaboration, dans la clandestinité et grâce à une ténacité héroïque, du programme politique de volontarisme social le plus ambitieux du siècle. Une fois le territoire national libéré, le CNR inspira les réformes sur lesquelles se construisit l’Etat moderne, dont la sécurité sociale, la protection face aux risques de l’existence et l’Etat interventionniste.

Robert Chambeiron était une figure de la gauche, dont il épouse les grandes batailles et conquêtes du XXème siècle. Membre du cabinet de Pierre Cot, ministre de l’air du gouvernement du Front populaire, il sera député de la IVème République puis député européen en 1979.

A l’heure où des voix funestes tentent d’exploiter leurs audiences pour réhabiliter le régime fasciste de Vichy, où des forces extrémistes instillent la haine et le désir de violence en souhaitant le retour des guerres civiles, la vie de Robert Chambeiron rappelle à tous les amoureux de la liberté et de l’égalité que ces mots ne sont pas abstraits s’ils sont portés par la conviction que les hommes peuvent changer la vie et orienter l’Histoire. S’il est douloureux de concéder que rien n’est acquis, il est chaleureux d’espérer que l’homme peut tout construire s’il croit en sa capacité collective de transformation sociale, chemin de l’émancipation individuelle.

Abordons ensemble cette nouvelle année avec, à l’esprit et au cœur, la leçon vivifiante de Robert Chambeiron et de ses compagnons qui, en 1936 et en 1943, surent ramasser l’esprit public dans le ruisseau des égoïsmes et lui redonner la fraîcheur, la vigueur et la jeunesse de l’idéal.

Étiquettes: