Your message has been sent, you will be contacted soon
Site de Claude Bartolone

Call Me Now!

Fermer

Déplacement au Mali


Visite de Claude Bartolone au Mali – Crédit: Etat major des armées

Arrive hier soir à Bamako pour un déplacement officiel, je me suis rendu très tôt ce matin à Gao, principale base militaire des forces françaises dans le nord du pays.

Je tenais en effet absolument, au-delà des contacts diplomatiques avec les autorités maliennes, à saluer nos troupes engagées depuis maintenant plusieurs semaines, dans des combats souvent rudes face à des terroristes particulièrement mobiles et jusqu’au boutistes.

Je suis ainsi venu leur rappeler le soutien unanime de la représentation nationale et leur dire que le peuple français, mais aussi de très nombreux pays en Afrique et dans le monde, les soutenaient pleinement. (Télécharger mon discours)

Au cours de cette matinée passée à Gao, j’ai pu rencontrer de nombreux soldats qu’ils soient du 5e régiment d’hélicoptère de combat, des unités combattantes du GTIA ou encore des bataillons logistiques. J’ai été frappé, « bluffé » même, par leur détermination, leur courage et leur enthousiasme, malgré des conditions de vie particulièrement difficiles, notamment en raison de la chaleur déjà très importante à cette époque de l’année.

Beaucoup d’entre eux m’ont fait partager leur sentiment de mener un combat important pour l’avenir du Mali bien sur et de cette partie de l’Afrique mais aussi pour défendre la liberté, la démocratie face à des narco-terroristes prêts à tout pour déstabiliser un pays.

Cette visite a Gao a également été l’occasion pour moi de rencontrer le gouverneur de Gao et les représentants des forces maliennes qui, peu à peu, prennent le relais des forces françaises aux alentours de Gao. Je les ai encouragés à poursuivre leurs efforts de formation et souligne le rôle très important que jouent les soldats maliens aux cotes des troupes françaises.

De retour à Bamako l’après-midi je me suis entretenu avec le Premier ministre et le Président de l’assemblée nationale. J’ai été touché par l’immense hommage rendu à l’intervention française, aux sacrifices de nos militaires et aux marques d’amitié à l’endroit de la France. Comme me l’a dit le Premier ministre, le Mali a connu après l’indépendance une nouvelle naissance le 11 janvier dernier, date du début de notre opération. J’ai mesuré à travers ces échanges combien le défi de la démocratie et de la réconciliation est urgent et difficile, et combien le Mali a besoin d’être accompagné. J’ai rappelé l’importance que les élections se tiennent à l’été pour installer la démocratie malienne dans la durée. J’ai dit le plein soutien de la France au processus de dialogue et de réconciliation. Après le temps de la stabilisation vient maintenant celui de la reconstruction et du développement. Je suis venu à ce moment charnière pour offrir le soutien de l’Assemblée nationale française, à travers un programme de coopération technique qui est prêt à être déployé. C’est la contribution de la représentation nationale francaise à la démocratie malienne. C’est notre geste d’amitié.

Quelques photos:

Étiquettes: