Your message has been sent, you will be contacted soon
Site de Claude Bartolone

Call Me Now!

Fermer

Baisse des dotations aux collectivités locales : après avoir affaibli les services publics nationaux, Sarkozy veut en finir avec les services publics locaux

L’UMP vient d’annoncer son intention de baisser de 2 milliards d’euros par an, soit 10 milliards sur l’ensemble du quinquennat 2012-2017, les dotations aux collectivités locales.

Cette annonce a au moins le mérite de la franchise. Voilà de nombreuses années que, sans l’avouer, le gouvernement pilonne les collectivités locales à travers une baisse des dotations de l’Etat et une non compensation des transferts de charges. Désormais, la droite assume : après avoir affaibli les services publics nationaux, M. Sarkozy veut en finir avec les services publics locaux.

Ce choix de l’UMP est une nouvelle promesse d’injustice sociale. Fragiliser les collectivités locales, c’est remettre en cause les politiques indispensables aux plus démunis, aux personnes âgées, aux personnes handicapées – a fortiori en temps de crise. C’est remettre en cause également la politique d’aménagement solidaire des territoires.

Ce choix de l’UMP est aussi une promesse d’échec économique. Les collectivités locales assurent aujourd’hui 75% de l’investissement public en France. Les asphyxier, c’est assécher les carnets de commandes des PME et donc l’emploi des Français.

D’ici quelques jours, M. Sarkozy portera l’entière responsabilité de la perte désormais inéluctable du triple A français. Là où il faudrait redonner un coup de booster à la croissance par l’investissement et par la consommation, l’UMP choisit de donner un coup de massue aux partenaires de la croissance.

Avec cette nouvelle proposition absurde d’assécher l’investissement public et la solidarité, M. Sarkozy promet aux Français 5 nouvelles années d’échec.

Étiquettes: