Your message has been sent, you will be contacted soon
Site de Claude Bartolone

Call Me Now!

Fermer

Soutien aux salariés du groupe PSA

Depuis plusieurs mois, les salariés de PSA vivent dans une inquiétude insoutenable, encore renforcée par les annonces globales de réduction de postes sans aucune précision sur leurs modalités, ni sur leur répartition.

Je rappelle que sur le seul site d’Aulnay-sous-Bois en Seine-Saint-Denis, ce sont 3 600 salariés qui sont concernés, sans compter les milliers de salariés qui travaillent dans des entreprises sous-traitantes dont PSA est parfois l’unique donneur d’ordre.

Le site d’Aulnay-sous-Bois est un des premiers employeurs de Seine-Saint-Denis et sa fermeture déstabiliserait fortement toute la filière automobile qui emploie près de 9 000 personnes dans le département, à quoi se rajouteront évidemment des effets dévastateurs sur les emplois induits, au moment où le nombre de chômeurs a progressé de 5,7% en Seine-Saint-Denis en un an.

Les salariés ne peuvent rester suspendus à des rumeurs, à des bruits, à des indices hélas de plus en plus perceptibles d’un désengagement industriel : suppression des équipes de nuit, transfert d’activité vers d’autres sites, réduction de l’intérim puis des CDD…

Les salariés de PSA qui manifestent aujourd’hui à l’occasion d’un comité d’entreprise crucial pour leur avenir le font dans la dignité et réclament de la transparence. Ils méritent d’être enfin pris en considération par la direction du groupe PSA. On ne peut pas tergiverser ainsi avec la vie de milliers de famille.

La direction du groupe PSA doit sortir de l’ambiguïté et de la stratégie des petits pas et du compte-gouttes, comme nous le lui demandons depuis maintenant plusieurs mois, et préciser ses intentions.

Comme les salariés, je demande une nouvelle fois à PSA d’aller au-delà d’une simple garantie d’activité du site d’Aulnay par la fabrication de la C3 jusqu’en 2014, et de clarifier les solutions industrielles qu’elle entend mettre en œuvre pour assurer l’avenir de ce site et de ses salariés.

Étiquettes: