Your message has been sent, you will be contacted soon
Site de Claude Bartolone

Call Me Now!

Fermer

Le mépris du gouvernement sur les mineurs isolés étrangers

Dans un courrier du 22 juillet qui faisait suite à tant d’autres, j’ai informé le Garde des Sceaux Michel Mercier de l’incapacité du Département à accueillir dignement de nouveaux mineurs isolés étrangers au-delà du millier que nous suivons déjà à ce jour. Je l’ai informé en même temps de la décision prise, à compter du 1er septembre de cette année, de ne plus accueillir de nouveaux arrivants. A ce jour, ce courrier demeure sans réponse.

Je prends acte de cette décision implicite de laisser les mineurs isolés étrangers et le département de la Seine-Saint-Denis livrés à eux-mêmes. Nous avons décidé de mettre les services de l’Etat à contribution en renvoyant désormais systématiquement les nouveaux mineurs isolés étrangers arrivant en Seine-Saint-Denis à la Protection Judiciaire de la Jeunesse. Cette solution que nous aurions souhaité éviter a été prise après concertation avec l’ensemble des acteurs du département qui interviennent auprès des mineurs isolés étrangers. L’ignorance du gouvernement à ma demande est donc aussi une marque de mépris à leur égard. Et pour ne pas laisser le mépris et l’injustice sans réponses, nous en appelons à la justice administrative pour obtenir compensation.

Au-delà, je dénonce une politique en même temps qu’une méthode. Cette politique menée par le gouvernement qui accule les plus précaires à une situation de clandestinité ou d’errance s’appuie sur une méthode indigne des traditions républicaines d’accueil. Par ailleurs, elle place la France en infraction à ses engagements internationaux comme la Convention internationale des droits de l’enfant.

Étiquettes: