Your message has been sent, you will be contacted soon
Site de Claude Bartolone

Call Me Now!

Fermer

La Libye face à son destin

Après les peuples tunisien et égyptien, c’est au tour du peuple libyen d’offrir aux yeux du monde ces images de liesse que seule peut procurer la conquête de la démocratie.

A en croire l’accélération des événements, la Libye devrait se débarrasser de son dictateur dans les heures qui viennent – au prix de beaucoup de sang versé dont devra répondre Kadhafi devant la justice internationale. Le monde ne s’en portera que mieux ; et que dire des Libyens eux-mêmes.

Et maintenant ? La Libye entrera bientôt dans une nouvelle ère, celle de l’apprentissage de la démocratie, avec ses tâtonnements, ses balbutiements, ses maladresses. Tout doit être fait pour que cette révolution assoiffée de démocratie ne soit confisquée par aucun ennemi de la démocratie.

La France – qui se déshonorait hier en déroulant le tapis rouge à Kadhafi – s’honorerait à présent en accompagnant cette transition démocratique. La Libye est face à son destin ; elle ne doit pas l’être seule. Sans la moindre tentation ou arrière-pensée néocoloniale, la France doit se tenir aux côtés du peuple libyen et soutenir son désir démocratique et social.

J’ai confiance. Car à l’inverse d’un scénario à l’irakienne ou à l’afghane, le peuple libyen s’est offert lui-même sa révolution. Il l’a mûrie. Aussi, il a toute la lucidité et toutes les ressources pour faire de cette table-rase non pas un champ de ruines mais un champ où poussent le droit et la liberté.

Étiquettes: