Your message has been sent, you will be contacted soon
Site de Claude Bartolone

Call Me Now!

Fermer

Martine Aubry «s'imposera par sa capacité de travail et par son caractère»

INTERVIEW – Claude Bartolone, soutien de Martine Aubry, commente auprès de «20Minutes» l’entrée en campagne de la maire de Lille…

Ex-lieutenant de Laurent Fabius, passé dans le camp Aubry puis Strauss-Kahn, Claude Bartolone a décidé de soutenir sans faille Martine Aubry dans la primaire. Il explique à «20Minutes» pourquoi il pense qu’elle est la meilleure candidate.

Qu’avez-vous pensé de la déclaration de candidature de Martine Aubry?

C’était mieux que ce que j’attendais, tant sur le fond que sur la forme. Elle a su mêler l’horizon qu’elle veut proposer aux Français, avec les progrès économiques et sociaux et mettre en avant le contrat qu’elle veut passer avec les Français. Elle a su, à mon sens, trouver la bonne tonalité politique, avec cette touche de sentimentalité présente dans cette déclaration, tant pour elle que pour les Français.

A-t-elle beaucoup travaillé sur cette candidature ou est-ce le fruit des circonstances?

Elle a beaucoup travaillé. Avec elle, c’est toujours comme ça. Que ce soit au ministère du Travail, à Lille ou à Solférino, elle n’a jamais hérité: elle s’est imposée par sa capacité de travail et sa volonté de réussir.

Mais il n’y avait pas d’envie profonde?

Je fais partie de ceux qui n’ont jamais douté de ses envies et qui considèrent que par sa réserve et sa retenue, notamment lors de l’affaire DSK, elle a le profil d’un nouveau responsable politique. A un moment, on pensait, moi y compris, qu’il fallait un profil de type «sauveur suprême». Martine, elle, est la première responsable politique qui montre que le «nous» s’impose avant le «je». C’est parce qu’elle a porté collectivement la parole du PS, le «nous», qu’elle peut articuler le «je».

Quelles sont ses qualités pour l’emporter?

Elle s’imposera par sa capacité de travail et par son caractère qui la fera résister à tout. Quand on voit tout ce qu’elle a affronté depuis 2008, on est sûr qu’elle est capable d’endurer beaucoup de choses car une campagne, c’est très dur. Son caractère, qui est parfois présenté comme un défaut, peut vraiment être une qualité dans ce contexte.

Cela sera suffisant-il pour rattraper le retard sur François Hollande?

Le mouvement de rattrapage est déjà en marche. Martine Aubry monte déjà dans les sondages alors qu’elle n’était pas encore candidate et François Hollande baisse. Mais le PS a une chance considérable: c’est d’avoir deux très bons candidats qui sont donnés favoris. Sa détermination, son caractère et sa capacité de travail lui donneront un avantage considérable pour la primaire et la présidentielle.

Son peu de goût pour les médias pourraient l’handicaper…

Elle a prouvé aujourd’hui qu’elle sait dominer ce léger défaut.

Propos recueillis par Maud Pierron

Étiquettes: