Your message has been sent, you will be contacted soon
Site de Claude Bartolone

Call Me Now!

Fermer

Nous voulons des réponses sur l'avenir de l'usine d'Aulnay-sous-Bois

La diffusion d’une note interne du groupe PSA envisageant la fermeture possible du site d’Aulnay-sous-Bois courant 2014 suscite des inquiétudes légitimes sur l’avenir de ce site, qui a déjà subi ces dernières années et ces derniers mois une forte réduction de son activité.

Les milliers de salariés de l’usine d’Aulnay-sous-Bois ne peuvent accepter qu’une stratégie qui les concerne directement soit ainsi étudiée par la direction de PSA sans transparence.

Le Conseil Général de Seine-Saint-Denis et la ville d’Aulnay attendent maintenant du groupe PSA des réponses précises et souhaitent connaître la stratégie du groupe concernant le site d’Aulnay à moyen et long terme.

Avec le maire d’Aulnay Gérard Ségura, je demande donc à la direction du groupe PSA de clarifier ses intentions : il faut que des engagements de pérennité de la production soient pris sur plusieurs années, alors même que PSA a bénéficié d’un prêt exceptionnel de l’Etat de 3 milliards d’euros au plus fort de la crise.

On ne peut pas se contenter d’un simple démenti laconique et ambigu quand 4000 emplois, et avec eux toute la vie d’un territoire qui connaît déjà d’importantes difficultés, sont en jeu.

C’est à Aulnay-sous-Bois comme dans tous les territoires industriels que se joue en grande partie l’avenir économique de la France. Face à la désindustrialisation que connaît notre pays depuis une décennie, il est urgent de remettre une véritable politique industrielle au cœur d’un projet de relance économique au service de l’emploi.

En rejouant il y a tout juste un mois le remake de sa campagne de 2007, Nicolas Sarkozy a dit la main sur le cœur aux salariés de l’usine Novacarb près de Nancy : « je veux venir chaque semaine dans une usine, car je crois qu’il n’y a rien de plus important pour l’économie française que de conserver des usines sur son territoire ». Alors il est grand temps qu’il mène une vraie politique industrielle capable de conserver et développer les usines sur notre territoire, sinon c’est du tourisme dans des usines fermées qu’il va devoir faire pour ses prochains déplacements.

Étiquettes: