Your message has been sent, you will be contacted soon
Site de Claude Bartolone

Call Me Now!

Fermer

DSK: décence et patience

2h19 dans la nuit de samedi à dimanche, mon téléphone sonne, me réveille et me connecte à un journaliste d’une chaîne d’information continue. Il souhaite recueillir ma réaction à ce qu’il qualifie «d’inculpation de Dominique Strauss-Kahn pour tentative de viol ».

Je crois au canular, l’envoie sur les roses et raccroche mon téléphone. Quelques minutes plus tard, ce journaliste m’envoie un sms s’excusant de m’avoir réveillé et m’encourageant à aller vérifier cette information sur Internet. Je m’exécute et je découvre abasourdi que Dominique est en garde-à-vue à New-York pour des faits que j’ose à peine écrire.

6 heures plus tard, ce sont des millions de Français qui découvrent cette information. Et à mesure que les heures s’égrènent, des images dignes des séries américaines à la mode, se multiplient.

Il sera temps demain de tirer les conséquences de tout cela en vue de la désignation du candidat socialiste pour les présidentielles. Il sera temps après-demain de battre la campagne contre Sarkozy et Le Pen pour substituer à cette politique injuste et inefficace une ambition démocratique, sociale et écologique.

Mais à l’heure qu’il est, pas un seul responsable politique ne doit manquer au double appel de la décence et de la patience.

La décence de ne pas convertir cette onde de choc humaine en un calcul primaire. Face à ces images brutales, cruelles, avilissantes, préférons diriger nos pensées vers la famille de Dominique  et vers cette jeune femme qui s’estime victime, plutôt que d’échafauder des plans B. La patience aussi qui doit nous imposer de respecter le temps et les rites de la justice américaine. C’est elle et elle seule qui décrira les faits et qui dira le droit.

 

Étiquettes: