Your message has been sent, you will be contacted soon
Site de Claude Bartolone

Call Me Now!

Fermer

Une « class action » des acteurs publics contre les emprunts toxiques

Depuis la découverte en 2008 de l’ampleur des « emprunts toxiques » contractés par mes prédécesseurs, véritable épée de Damoclès financière pour la Seine-Saint-Denis, j’ai cherché par tous les moyens à sortir de ce piège tendu par des banques plus soucieuses de faire des profits-record que de conseiller judicieusement les collectivités.

La toxicité de la dette du département a d’ailleurs été ramenée de 97% à 72% en 3 ans. Mais certains banquiers peu scrupuleux, qui ont abusé de la confiance des élus pour faire des profits aux dépends des contribuables, refusent encore aujourd’hui de revenir sur ces contrats de dupes et ne trouvent rien de mieux que de proposer des pénalités astronomiques en guise de renégociation.

Cette attitude est inacceptable et nous ne pouvons plus attendre alors que les emprunts toxiques deviennent chaque jour plus dangereux : un emprunt de la banque Depfa vient de voir son taux passer de 1,47% à 24,5% ! C’est pourquoi j’ai assigné trois banques devant la justice pour faire annuler des emprunts représentant un encours de dette de 225 millions d’euros.

Face aux pratiques inacceptables de certaines banques irresponsables, les acteurs publics, grands et petits, qui sont nombreux à subir aujourd’hui les effets de la folie financière de leurs « chers » banquiers, ont décidé de s’unir dans ce combat pour mener une « class action » à la française.

Avec de nombreux élus, dont les maires de Saint-Maur-des-Fossés, de Saint-Etienne, d’Asnières-sur-Seine, d’Unieux, de Linguizetta, de Villeneuve-lès-Maguelonne, nous avons fondé aujourd’hui à l’Assemblée nationale l’association « Acteurs publics contre les emprunts toxiques », pour que les collectivités et les établissements publics victimes de la dérive folle des produits financiers puissent obtenir justice et pour obliger les banques trop voraces à assumer enfin leurs responsabilités.

Ensemble, nous serons plus forts pour éviter que les citoyens paient les errements d’une économie financière insatiable.

Étiquettes: