Your message has been sent, you will be contacted soon
Site de Claude Bartolone

Call Me Now!

Fermer

Naissance de « Grand Paris express » : une victoire pour la Seine-Saint-Denis

Le Président de la Région Île-de-France, Jean-Paul Huchon, et le Ministre de la Ville, Maurice Leroy, en présence de tous les Présidents de Conseils généraux d’Île-de-France, ont annoncé ce matin un accord sur l’avenir des transports franciliens.

C’est avec une très grande satisfaction que je salue ce moment important pour la métropole francilienne et ses habitants.

L’accord qui a été trouvé ce matin inscrit dans le marbre la nécessité d’une double boucle pour le métro automatique de grande capacité en rocade à l’est de la Région. Grâce au tracé élaboré en commun avec le Val-de-Marne, la Seine-Saint-Denis n’est plus désormais considérée comme un simple dortoir pour des centaines de milliers de salariés, mais est reconnue comme un véritable moteur du développement métropolitain.

Mon département souffre depuis 30 ans d’un défaut d’investissements, empêchant ainsi des secteurs en pleine mutation comme le Bourget ou le Canal de l’Ourcq de connaître un essor mérité ou des pôles d’excellence comme la ville-aéroport Roissy ou Plaine commune de donner leur pleine mesure. Ce sont aussi les habitants des quartiers populaires qui auront enfin la chance d’accéder normalement à l’emploi et aux services publics avec le désenclavement de leurs villes.

Avec ce projet, c’est tout à la fois nos concitoyens qui verront leur quotidien changer et la région capitale qui tiendra sa place dans le concert des métropoles mondiales.

A très court terme, avec le plan de mobilisation pour les transports, élaboré par Jean-Paul Huchon et voté à l’unanimité par les départements, chaque année sera une année utile pour rénover les RER, prolonger et créer de nouvelles lignes de métros et de tramways.

Je resterai vigilant à ce que les promesses financières qui nous ont été faites se concrétisent, car rien ne serait plus inacceptable pour les habitants de nos quartiers que de voir leurs espoirs une nouvelle fois déçus.

Étiquettes: