Your message has been sent, you will be contacted soon
Site de Claude Bartolone

Call Me Now!

Fermer

L'empreinte de François Mitterrand: gagner pour changer la vie

Il y a 15 ans disparaissait François Mitterrand qui restera pour le peuple de gauche l’homme du 10 mai 1981, une victoire politique historique dont nous fêtons également cette année le trentième anniversaire.

Je tiens à saluer aujourd’hui la mémoire de ce grand homme d’État, au parcours politique hors du commun, qui laisse à la gauche le sens des responsabilités, le devoir de l’espérance, et le besoin d’un parti socialiste qui gagne et qui agit.

« La gauche a vocation à exprimer ce qui est nouveau et ce qui est juste » écrivait-il en 1969 dans Ma part de Vérité. Fort de cette ligne politique, les socialistes ont véritablement changé la vie des Français en abaissant l’âge de la retraite à 60 ans, en augmentant le salaire minimum, les allocations familiales et logement, en abolissant la peine de mort, en créant le RMI et l’ISF, en instaurant pour les immigrés un titre de séjour de dix ans renouvelable, en libérant les ondes radio, en œuvrant pour une France décentralisée…

Bien sûr le monde a changé, le contexte économique et social est différent, mais je suis malgré tout convaincu que certains des enseignements de François Mitterrand serviront demain pour faire gagner la gauche.

Avant de nous quitter, il nous a légué un crédo, une feuille de route, auquel je me rattache toujours : « Je crois pour demain comme hier à la victoire de la gauche à condition qu’elle reste elle-même. Qu’elle n’oublie pas que sa famille, c’est toute la gauche. Hors du grand rassemblement des forces populaires, il n’y a pas de salut. »

Étiquettes: