Your message has been sent, you will be contacted soon
Site de Claude Bartolone

Call Me Now!

Fermer

Plutôt que de s’attaquer au chômage des jeunes, le gouvernement leur répond par l’infantilisation

Logo Seine-saint-denis.frDepuis deux ans le taux de chômage des jeunes en Seine-Saint-Denis a connu une très forte augmentation de 27.7%.

Plus qu’ailleurs ce département est frappé de plein fouet par la politique d’affaiblissement des services publics que mène le gouvernement. Les jeunes subissent plus que les autres les bouleversements du marché du travail : ils occupent principalement des emplois précaires (CDD, intérim…). Ils sont par ailleurs les victimes du syndrome « dernier arrivé, premier sorti ». Dans ce département où 14.3% de la population est âgé entre 14 et 24 ans les conséquences de cette politique sont terribles.

Mais plutôt que de s’attaquer au problème du chômage, le gouvernement préfère répondre aux jeunes par l’infantilisation et par l’insulte.

Je constate par ailleurs un décalage notoire dans ce département au dynamisme économique très important mais aux difficultés sociales persistantes. Malgré la crise, la Seine-Saint-Denis reste une destination de choix pour les entreprises : Generali, BNP-Paribas, Hermès et bientôt SFR ont installé leur siège social dans le département. Ce département demeure également un des plus dynamiques en matière de créations d’entreprises : 7800 en 2009.

Cette vitalité économique ne profite pas suffisamment aux habitants du département qui mériteraient pourtant qu’on leur laisse la possibilité de faire leurs preuves. La jeunesse et la diversité de cette population n’est pas un obstacle mais bien une richesse et une chance pour toutes ces entreprises.

J’ai un contrat moral avec la population de ce département et plus particulièrement avec sa jeunesse : je suis persuadé que c’est en Seine-Saint-Denis que s’invente chaque jour la France de demain.

Étiquettes: