Your message has been sent, you will be contacted soon
Site de Claude Bartolone

Call Me Now!

Fermer

Retraites: l'ultime déni de démocratie

Le président de l’Assemblée nationale Bernard Accoyer vient de suspendre de manière honteuse l’examen du texte sur les retraites, après que le groupe socialiste, radical, citoyen et divers gauche ait utilisé jusqu’au bout son temps de parole, qu’il détient, faut-il le rappeler, de la Nation.

Il a ainsi mis fin de manière autoritaire aux explications de vote personnelles de cinq minutes chacune sur le texte que les députés de gauche avaient commencées à 7h45, des explications de vote pourtant prévues par le règlement de l’Assemblée nationale. Je devais moi-même m’exprimer dans la matinée. Cela montre combien le Parlement n’est plus respecté par le Président de la République et sa majorité godillot.

Cet épisode est un nouveau déni de démocratie qui montre la fébrilité d’un Gouvernement en fin de vie, et singulièrement celle du ministre du Travail Eric Woerth, visiblement à bout de nerfs.

Étiquettes: