Your message has been sent, you will be contacted soon
Site de Claude Bartolone

Call Me Now!

Fermer

Budget de révolte: Le combat continue !

Visuel département menacé - Seine-Saint-DenisHier,Vendredi 25 juin 2010, après avoir fait voter un budget de révolte pour mettre l’Etat face à ses responsabilités il y a quelques semaines, j’ai réaffirmé ma volonté d’aller jusqu’au bout dans le bras de fer avec le gouvernement, en rejetant l’avis de la CRC (Chambre Régionale des Comptes) par l’assemblée départementale. La balle est désormais dans le camp du préfet et donc de l’Etat. Assumera-t-il une réduction des dépenses sociales dans un département où les besoins sociaux sont criants ?

Pour ma part, ma détermination est sans faille, et le soutien que j’ai reçu mercredi dernier lors d’une réunion de tous les Présidents de Conseils généraux de gauche n’a fait que la renforcer. Eux aussi connaissent des situations budgétaires intenables, eux aussi craignent de ne pouvoir payer les prestations individuelles dès la rentrée, eux aussi refusent d’être les liquidateurs de notre République sociale.

Cela, ce n’est pas seulement la gauche qui le dit. A droite, d’autres ont exprimé des inquiétudes sur la situation des départements. Je pense par exemple à Christian Namy ou Gérard Roche. Le rapport Jamet, commandé par le Premier Ministre lui-même, a confirmé qu’une dizaine de département étaient dans une situation impossible. Et l’ODAS (observatoire nationale de l’action sociale décentralisée) n’a pas dit autre chose dans son rapport de juin.

Face à cela, les « solutions » apportées par gouvernement ne sont que des « mesurettes » qui ne prennent pas la mesure des enjeux. C’est pour cela qu’avec les Présidents de conseils généraux de gauche nous nous sommes directement adressés au Président de la République pour obtenir une audience.

Étiquettes: