Your message has been sent, you will be contacted soon
Site de Claude Bartolone

Call Me Now!

Fermer

Pourquoi je soutiens les parents d’élèves de la Seine-Saint-Denis dans leur bras de fer contre le gouvernement

Pour la première fois en mars dernier, 132 familles de Pantin et du Pré Saint-Gervais avaient décidé de mettre l’Etat devant ses responsabilités en envoyant au ministre des recours préalables en indemnisation des jours de cours non assurés dans les écoles primaires.

La réponse de Luc CHATEL affirmant que « Le fait de devoir fréquenter pendant quelques jours la classe d’un autre enseignant ne peut être regardé comme ayant une incidence sur le déroulement de la scolarité de votre enfant » n’a fait que renforcer la détermination des parents dans leurs démarches.

C’est pourquoi, ce matin, les parents d’élèves de la Seine-Saint-Denis sont venus déposer au tribunal administratif de Montreuil leur recours contre le ministre de l’éducation nationale pour défaut d’organisation du service public d’éducation.

Il est en effet inacceptable qu’un ministre considère comme sans incidence le fait que 130 classes de notre département – soit plus de 3000 élèves – soient chaque jour privés d’enseignements fondamentaux faute de professeurs remplaçants depuis la rentrée de septembre 2009.

Les parents d’élèves de la Seine-Saint-Denis refusent légitimement ce service public low-cost de l’Education Nationale que l’on impose à leurs enfants, dans le plus grand mépris.

Je comprends leur colère et je partage leur inquiétude quand à l’avenir de l’école de la République et de nos enfants. C’est pourquoi, j’ai tenu à être à leurs côtés ce matin pour les accompagner et les soutenir dans leur démarche.

Étiquettes: