Your message has been sent, you will be contacted soon
Site de Claude Bartolone

Call Me Now!

Fermer

Question écrite sur la situation de la CAF en Seine-Saint-Denis

J’ai, de nouveau, interrogé le Ministre du travail, de la solidarité et de la fonction publique sur le manque de moyens humains pour répondre à l’accroissement des demandes de la part des usagers. Je vous propose de retrouver la question ci-dessous:

M. Claude Bartolone attire l’attention de M. le ministre du travail, de la solidarité et de la fonction publique sur la situation de la Caisse d’allocations familiales de la Seine-Saint-Denis. En ce début d’année 2010, les difficultés des CAF s’aggravent dangereusement, l’institution ne semble en effet pas en mesure avec les moyens humains dont elle dispose de répondre à l’accroissement des demandes et à la mise en place de nouveaux dispositifs.

La montée en charge du Revenu de Solidarité Active (RSA), l’explosion de la demande sociale, ont conduit à un stock de pièces en attente de plus de 201 000 à la fin 2009. Entre 2008 et 2009, les contacts téléphoniques ont progressé de 92%, les courriers de 29% et les visites à l’accueil de 5%. La mise en place de la commission départementale de coordination des actions de prévention des expulsions, du RSA jeunes et de la trimestrialisation de l’examen des ressources pour l’attribution de l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) vont encore alourdir la charge de la CAF déjà très clairement dépassée aujourd’hui par l’ampleur de la demande sociale. Les mesures prises jusqu’à présent pour endiguer ces retards dans le traitement des dossiers et faire face aux flux croissants – fermetures au public répétées et multiplication des heures supplémentaires obligatoires – ne sont ni suffisantes ni durables. Les allocataires de ce département acceptent difficilement de se voir une nouvelle fois pénalisés par l’insuffisance des moyens affectés aux services publics locaux. Dans ce contexte économique dégradé et social fragilisé, il lui demande de bien vouloir prendre toutes les mesures qui s’imposent pour garantir le bon fonctionnement de la CAF de la Seine-Saint-Denis, notamment en gelant les non-remplacements des départs en retraite (6 sont prévus cette année, 23 en 2011 et 2012), en procédant à l’embauche des 15 agents que réclame le conseil d’administration dans le cadre du contrat pluriannuel d’objectif et de gestion, et en augmentant ses effectifs des 50 postes indispensables à l’accomplissement de ses missions.

Étiquettes: