Your message has been sent, you will be contacted soon
Site de Claude Bartolone

Call Me Now!

Fermer

Attaques de distributeurs: les visites présidentielles passent, les réalités demeurent

Au lendemain de la visite en grandes pompes de Nicolas Sarkozy en Seine-Saint-Denis, deux nouvelles attaques à l’explosif sur des distributeurs automatiques ont eu lieu ce matin au Pré-Saint-Gervais et à Montfermeil.

Il s’agit de la 17ème et de la 18ème attaques de ce type commises sur le département depuis le 9 octobre dernier… soit plus de 2 attaques par mois.

Ces attaques sont une preuve supplémentaire du décalage grandissant entre des visites présidentielles ultramédiatisées d’une part et, d’autre part, des drames à répétition qui sont devenus le lot quasi-quotidien de la Seine-Saint-Denis.

Oui, les visites passent mais les réalités demeurent. Et ce tableau fataliste n’évoluera pas tant que le Président de la République continuera de ne traiter le problème de l’insécurité que par des discours coups-de-poing et des mesures gadgets.

Ce qui mine aujourd’hui la sécurité des habitants de ce département, c’est le désengagement de l’Etat sur le plan des moyens et des effectifs pour la police nationale. Mais aussi le désengagement de celui-ci dans les services publics de l’Education, de l’Insertion et de la Justice.

Le précédent préfet Nacer Meddah a déclaré avant de partir que la Seine-Saint-Denis nécessitait des « moyens de droit commun, mais exceptionnels » tout en pointant l’absence criante de ceux-ci. Avant lui, en 2006, le préfet Cordet avait alerté Nicolas Sarkozy sur la situation alarmante de la Seine-Saint-Denis. Il avait été alors limogé. Il est temps que ces appels soient enfin entendus.

Étiquettes: