Your message has been sent, you will be contacted soon
Site de Claude Bartolone

Call Me Now!

Fermer

RSA: Marc-philippe Daubresse sème la confusion et se trompe de cible

Le nouveau Ministre des Solidarités Actives et de la Jeunesse, Marc-Philippe Daubresse s’est exprimé ce matin sur le Revenu de Solidarité Active, estimant que celui-ci, mis en place par son prédécesseur Martin Hirsch, était « très compliqué » et devait être « simplifié ».

Ce rétro-pédalage du gouvernement sur un dossier aussi important que le RSA en période de crise me semble à la fois irresponsable et illogique.

Irresponsable : le gouvernement répond aux besoins des français par la confusion et la précipitation. Après une expérimentation au pas de charge en 2009, et une mise en œuvre de 9 mois entachée de nombreux dysfonctionnements, voilà qu’un ministre propose de revenir sur le dispositif moins de 24 heures après sa nomination! Ce rythme effréné me semble particulièrement inquiétant à l’heure où les français réclament davantage de protection et de soutien de l’Etat.

Illogique : les problèmes rencontrés par les citoyens sur ce sujet (retards dans le versement des aides, difficultés à accéder à un conseiller Pôle Emploi, files d’attente interminables…) ne relèvent pas du dispositif en lui-même mais d’une cruelle absence de moyens dans les CAF et à Pôle Emploi.

En Seine-Saint-Denis, on relève le taux dramatique d’un conseiller Pôle Emploi pour 250 personnes. Quant aux personnels des CAF, ils sont contraints de fermer les centres d’accueil une journée par semaine pour pouvoir traiter les dossiers en retard…

Mr Daubresse se trompe donc de cible en invoquant une simplification du dispositif. C’est plutôt sur la question des effectifs et des moyens accordés que j’attends en urgence une reprise en main de sa part: il faut créer, en Seine-Saint-Denis, 50 postes supplémentaires pour les CAF, afin que les 75000 allocataires du RSA puissent bénéficier, en toute sérénité, d’un service public de l’emploi solidaire et efficace.

Étiquettes: