Your message has been sent, you will be contacted soon
Site de Claude Bartolone

Call Me Now!

Fermer

Excellentes fausses confidences !

Jeudi dernier, j’étais à la représentation de la pièce de Marivaux « les fausses confidences » au théâtre de la Commune à Aubervilliers. Un vrai plaisir et sans doute, l’un des meilleurs spectacles du moment.

Didier Bezace réussit une mise en scène fluide et lumineuse où le jeu des acteurs vous prend et ne vous lâche plus. En sortant, j’entendais encore ce français suranné de Marivaux si précis, si travaillé, et à la fois parfaitement impertinent et direct.

La voix mélodieuse particulière d’Anouk Grinberg, son interprétation délicate piquée d’humour donne une intensité fascinante au personnage de la jeune veuve Araminte.

Pierre Arditi, dans le rôle du perspicace valet Dubois, mène la danse et ordonne tout ce petit monde avec brio, tel le grand « maniganceur » qu’il incarne. Sans forcer le trait, il captive et nous guide dans l’aventure qu’il façonne à son gré pour les autres.

Marton, la servante, court après Dorante, la bourgeoise mère d’Araminte court après un rêve de grandeur aristocratique et l’oncle s’agite pour caser un neveu déshérité, mais Dubois redistribue les cartes et il ne restera que l’amour, bien sûr !Rien n’y manque, le jeu des acteurs, les décors, les costumes, la gaîté, le rythme, le plaisir du texte et la truculence, même ce petit chien qui va et vient d’un bout à l’autre de la pièce comme un fil conducteur incongru est parfait.

Ne vous privez pas d’une soirée de véritable plaisir joyeux, allez-y ! D’autant que le théâtre met à disposition des spectateurs des navettes qui vous amènent et vous ramènent vers les stations de métro. Que souhaiter de plus ?

Étiquettes: