Your message has been sent, you will be contacted soon
Site de Claude Bartolone

Call Me Now!

Fermer

Une baisse du chômage en trompe l'oeil

Lundi soir, le Président de la République s’est une nouvelle fois illustré dans une discipline dont il devient le spécialiste : les effets de manches.

Annonçant tonitruant que dans les semaines et les mois à venir, nous verrions reculer le nombre de chômeurs dans notre pays, il préparait à grand coup de communication la publication des chiffres du chômage de décembre 2009.

Le ministère de l’Emploi n’avait plus qu’à indiquer, ce mercredi, que le nombre d’inscrits au chômage, n’ayant pas du tout travaillé dans le mois, avait baissé de 18 700 (-0,7%) et le tour était joué : aussitôt dit, aussitôt fait, le chômage recule…

Pourtant une lecture fine des résultats nous montre à quel point la situation de l’emploi n’est malheureusement pas prête de s’améliorer en France.

Exceptés juin et décembre derniers, le nombre de demandeurs d’emploi sans aucune activité n’a cessé de croître depuis juin 2008. Sur un an, par rapport au mois de décembre 2008, les inscriptions ont progressé de 407 200 (+18,5%).

En incluant les personnes ayant exercé une activité réduite, le nombre de chômeurs inscrits à Pôle emploi a progressé de 0,2% au cours du mois de décembre, et de 18,5% sur l’ensemble de l’année 2009.

Ces chiffres sont, de plus, sous-estimés, car de nombreux chômeurs renoncent à chercher du travail face à la conjoncture et les radiations pour défaut d’actualisation augmentent.

Nicolas Sarkozy et le gouvernement devraient désormais constater l’échec de leur politique et prendre des mesures qui permettent de relancer la consommation, d’aider véritablement les PME victimes de l’étranglement du crédit et de soutenir les collectivités locales dans leurs efforts !

Étiquettes: