Your message has been sent, you will be contacted soon
Site de Claude Bartolone

Call Me Now!

Fermer

Face au drame des Mineurs isolés, Eric Besson adopte la politique de l’autruche

siteon0A l’heure des 20 ans de la Convention internationale des droits de l’enfant et d’une disparition prochaine du Défenseur des enfants, Eric Besson confirme une nouvelle fois le désengagement de l’Etat dans le domaine de la protection de l’enfance.

Le Ministre de l’Immigration et de l’Identité Nationale, a en effet annoncé une série de propositions pour la prise en charge des mineurs étrangers isolés (MEI); au vu de la gravité de la situation de ces enfants en Seine-Saint-Denis, ces mesures sont totalement dérisoires.

Le Conseil général de la Seine-Saint-Denis est aujourd’hui aux premières loges pour observer une véritable explosion du nombre de ces enfants arrivant sur le territoire Français.

En 2008, le département s’est vu confier 658 mineurs contre 313 en 2007 et depuis 1999, ce sont près de 3000 MEI qui ont été pris en charge par le service départemental d’Aide Sociale à l’Enfance, le tout pour un coût annuel de 15 millions d’euros. Face à ce constat accablant, j’ai interpellé à plusieurs reprises Eric Besson, l’enjoignant à mettre en place une véritable solidarité nationale sur cette question qui dépasse les frontières de la seule Seine-Saint-Denis.

Mais je constate qu’Eric Besson a soigneusement balayé tous les sujets essentiels. Pas un mot sur la pérennité des dispositifs existants, et je pense ici au Lieu d’Accueil et d’Orientation (LAO) de Taverny menacé de fermeture faute de soutien de l’Etat.

Pas un mot sur la création d’une plate-forme interdépartementale financée par l’Etat, alors que c’est précisément la solution à ce problème. Cette attitude désinvolte est insupportable, le gouvernement ne peut plus faire peser sur les collectivités locales des charges relevant de sa compétence. J’invite le ministre à cesser sa politique de l’autruche et à avancer des propositions sérieuses dans les plus brefs délais.

Étiquettes: