Your message has been sent, you will be contacted soon
Site de Claude Bartolone

Call Me Now!

Fermer

Téléperformance: Le Ministère du Travail doit intervenir dans le conflit

En se rendant au Ministère du Travail hier matin avec une délégation de salariés de Téléperformance, accompagné de plusieurs élus, j’ai tenu à interpeller le Gouvernement sur le conflit qui oppose depuis 5 mois la Direction de l’entreprise et ses salariés en France. Mobilisés depuis l’annonce brutale d’un plan social en juin dernier, les salariés se heurtent à une direction fermée à tout dialogue social et sourde aux nombreuses sollicitations des élus.

Depuis la décision de justice du 20 septembre ordonnant à la Direction de revoir sa copie, la situation s’est détériorée et des pressions inacceptables s’exercent sur les employés du numéro 1 des centres d’appel. Fouilles corporelles, interventions de vigiles et d’huissiers chargés d’intimider et de surveiller les employés, détérioration des outils de travail (emboîtages des téléphones), telles sont les méthodes scandaleuses d’une entreprise pourtant sous-traitante de plusieurs services de l’Etat.

Le Ministère des Finances et le Ministère du Travail ont confié à Téléperformance nombre de missions (informations sur le dispositif des auto-entrepreneurs, sur le code du travail et sur la télé-déclaration tout dernièrement). L’Etat ne peut continuer à se désintéresser des conditions dans lesquelles travaillent les salariés des entreprises sous-traitantes.

Et ce n’est pas l’attribution d’un Certificat de Responsabilité Sociale obtenu contre toute attente en pleine turbulence qui pourra cacher plus longtemps une gestion des ressources humaines aussi indigne !

J’ai demandé au gouvernement qu’il prenne toutes les dispositions utiles pour imposer à Téléperformance la cessation immédiate de méthodes dignes d’un autre âge et la reprise d’un véritable dialogue social au sein de l’entreprise.

Étiquettes: