Your message has been sent, you will be contacted soon
Site de Claude Bartolone

Call Me Now!

Fermer

Je ne serai pas l’arbitre des dissensions entre matignon et christian Blanc !

Les élus franciliens étaient reçus aujourd’hui sur le projet de loi du Grand Paris, présenté demain en conseil des ministres. En fait de « réunion de travail », le secrétaire d’Etat en charge du développement de la Région Capitale s’est contenté de vanter les mérites de son projet, cherchant manifestement une approbation que Matignon s’est refusé à lui donner.

Sur la forme, cette réunion qui devait être une étape de la concertation avec les élus locaux n’était rien d’autre qu’une « tribune-cocktail » destinée à défendre les projets d’un ministre contre son Premier Ministre : les élus n’avaient pas besoin de cette mascarade ! Ce stratagème destiné à masquer les dissensions manifestes entre Matignon et Christian Blanc, je refuse d’en être l’arbitre !

Sur le fond, l’aménagement de la métropole francilienne appelle sérieux et responsabilité, au vu des enjeux en matière de transport, de logement et de développement économique. Cela implique au préalable :

– le respect de la démocratie locale et de la dynamique de la décentralisation,

– le déblocage de moyens immédiats pour accompagner les projets des départements et de la Région Île-de-France qui ont vocation à satisfaire les besoins de nos concitoyens.

Il ne sert à rien de s’obstiner quand on se trompe. Je demande donc au Premier Ministre de retirer ce projet de loi et d’engager une véritable concertation avec les élus locaux dans le respect des aspirations de nos concitoyens.

Étiquettes: