Your message has been sent, you will be contacted soon
Site de Claude Bartolone

Call Me Now!

Fermer

Faudra-t-il attendre un drame pour que le gouvernement agisse ?

Ecouter ma réaction sur France Info:

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Samedi soir à la Courneuve, les forces de l’ordre ont été victimes de tirs à l’arme de guerre, dans le cadre d’une opération de police.

Je voudrais d’abord dire ma solidarité et mon soutien à la police de la République, dont les représentants effectuent un travail difficile et courageux au quotidien. Je salue leur sang-froid et leur sens des responsabilités.

Madame la Ministre de l’Intérieur se rend aujourd’hui en Seine-Saint-Denis. Cette visite est normale et nécessaire. Mais faudra-t-il attendre qu’un drame survienne pour qu’enfin ma demande d’un rattrapage des moyens de sécurité publique soit entendue ?

Voilà des années que je ne cesse d’interpeller le gouvernement quant à un déficit chronique d’effectifs de police sur le terrain, notamment pour assurer une présence policière au quotidien. Le 14 avril dernier, j’adressais encore un courrier à la Ministre de l’Intérieur, resté à ce jour sans réponse. Il y a urgence. En Seine-Saint-Denis, ce sont 400 policiers qui manquent dans nos commissariats.

Au-delà des clivages politiques, je crois porter cette demande au nom de tous les élus.

Il faut un vrai plan de rattrapage pour ce département. J’invite Madame la Ministre de l’Intérieur à convoquer très vite une table ronde avec l’ensemble des élus du département pour travailler à une politique de sécurité publique ambitieuse et partagée.

Alors, oui, il faut condamner ces faits et soutenir les forces de l’ordre. Mais pour donner un sens à cela, il faut maintenant que le gouvernement cesse de faire croire aux Français que l’on peut faire plus de sécurité avec moins de policiers.

Étiquettes: