Your message has been sent, you will be contacted soon
Site de Claude Bartolone

Call Me Now!

Fermer

A propos du redécoupage électoral en Seine-Saint-Denis

LOGOCOUL.jpgVous trouverez ci-dessous un courrier relatif au redécoupage électoral en Seine-Saint-Denis que j’ai co-signé avec les autres députés socialistes du département: Elizabeth Guigou, Daniel Goldberg, Michel Pajon et Bruno Leroux. Bonne lecture et à bientôt.

Monsieur le Ministre,

Nous tenons à vous faire part de notre profond désaccord quant aux premières propositions avancées par le gouvernement en matière de découpage électoral dans notre département.

Le redécoupage des circonscriptions législatives est aujourd’hui un impératif que nul ne conteste compte tenu des évolutions démographiques que notre pays a connu depuis 1986, en particulier en Seine-Saint-Denis qui a connu une forte croissance de sa population ces 20 dernières années. Le Conseil constitutionnel a ainsi appelé à plusieurs reprises le gouvernement à revoir la carte électorale afin de corriger les déséquilibres démographiques entre circonscriptions et garantir l’égalité du suffrage des français.

Or, nous ne pouvons que constater que le gouvernement se prépare à un véritable découpage de complaisance qui entrainerait pour notre département la suppression d’une circonscription détenue par le PS pour consolider les positions détenues par la majorité parlementaire.

Alors que l’objectif de tout redécoupage électoral est de corriger les déséquilibres, seul critère objectif, le gouvernement entend aujourd’hui supprimer la 3e circonscription du département dont la population correspond justement à la nouvelle norme de 125 000 habitants, alors que bien d’autres circonscriptions ont des tailles de populations bien inférieures.

Ce projet va même plus loin encore puisque la plupart des circonscriptions devant être remodelées dans le cadre de ce découpage sont détenues par le parti socialiste, avec des périmètres bien souvent bouleversés, sans aucune logique de territoire.

A l’inverse, l’essentiel des circonscriptions détenues par l’UMP dans le département resteraient intacts. Dans le cadre de petits arrangements entre  la majorité parlementaire, la 5e circonscription de Seine-Saint-Denis détenue par le Nouveau centre se verrait même renforcée par l’ajout de la ville du Bourget.

Ces propositions sont donc bien sur inacceptables mais surtout indignes de l’esprit républicain qui devrait présider à la conduite de ce découpage. Nous n’accepterons pas que le parti socialiste devienne la variable d’ajustement du gouvernement à l’égard des autres organisations politiques dans ce département.

Un redécoupage républicain est pourtant possible en Seine-Saint-Denis. Nous y sommes prêts et tenons à votre disposition des propositions qui permettront d’adapter les réalités politiques aux réalités démographiques en remodelant les circonscriptions les moins peuplées du département  (les 4e, 7e, 8e et 10e circonscriptions électorales). C’est l’esprit tout comme la lettre des recommandations du Conseil constitutionnel dont nous demandons tout simplement l’application en Seine-Saint-Denis comme de la reste de notre pays.

C’est pourquoi nous vous demandons de bien vouloir nous recevoir afin qu’une véritable concertation soit organisée en toute transparence avec l’ensemble des organisations politiques représentées dans notre département.

Dans cette attente, nous vous prions de croire, Monsieur le Ministre, à l’assurance de nos sentiments les meilleurs.

Étiquettes: