Your message has been sent, you will be contacted soon
Site de Claude Bartolone

Call Me Now!

Fermer

Remunération des patrons : Encore un écran de fumée

Sous la pression de l’opinion publique, justement ulcérée devant les montants atteints par les salaires de certains dirigeants d’entreprises, le Premier Ministre vient de présenter un projet de décret censé encadrer leur rémunération.

Encore une fois, le gouvernement fait des paillettes de la communication l’alpha et l’oméga de sa politique économique. Le décret annoncé n’est qu’un écran de fumée. Tout d’abord, il est limité dans le temps, car sa portée se cantonne à 2010. Ensuite, il n’encadre que les rémunérations variables des dirigeants d’entreprises qui perçoivent des aides directes de l’Etat (banques et secteur automobile). Dans les autres grandes entreprises, en particulier dans le domaine de la finance, les abus pourront continuer sans aucune limite.

Avec ce décret, le Premier Ministre donne encore une fois la preuve d’un décalage abyssal entre les réponses gouvernementales et les demandes de nos concitoyens.

Il est pourtant possible de faire les choses simplement !

Prenons donc exemple sur Obama qui aux Etats-Unis vient d’imposer une limite de 500 000$ aux revenus des patrons des banques et des institutions financières aidées par le gouvernement américain. Ne soyons pas totalement décalés en nous contentant de demander au patronat la mise en place d’un « comité des sages », chargé de veiller à ce que dans les dirigeants d’entreprises qui licencient « reconsidèrent leur rémunération »… En privilégiant une minorité de patrons, c’est envers l’ensemble des dirigeants d’entreprises, petites ou grandes, que le gouvernement entretient une suspicion malsaine.

D’autres solutions existent, socialement plus justes, économiquement équilibrées. Il s’agit par exemple de décider par voie législative de réserver les stock-options aux jeunes entreprises, de plafonner les indemnités de départ des dirigeants d’entreprises ou encore de rétablir une fiscalité vraiment progressive sur les hauts revenus en mettant fin au bouclier fiscal…

Étiquettes: