Your message has been sent, you will be contacted soon
Site de Claude Bartolone

Call Me Now!

Fermer

L'école sans enseignants et la sécurité sans policiers, ça ne marche pas

BOBIGNY (AFP) 20h00 – « L’école sans enseignants et la sécurité sans policiers, ça ne marche pas », a estimé mercredi le député PS de Seine-Saint-Denis Claude Bartolone, en réaction à la visite de Nicolas Sarkozy dans son département où, affirme-t-il, « il manque toujours 400 policiers ».

« Je me permets de rappeler au Président de la République qu’en Seine-Saint-Denis, de sources syndicales, il manque toujours 400 policiers dans nos commissariats suite aux réductions d’effectifs opérées ces dernières années, notamment lorsque M. Sarkozy occupait les fonctions de ministre de l’Intérieur », écrit M. Bartolone dans un communiqué.

Nicolas Sarkozy a annoncé mercredi depuis Gagny, où un bande avait mené le 10 mars une expédition punitive dans un lycée, seize mesures policières et judiciaires pour combattre le phénomène des bandes violentes, notamment dans le cadre des établissements scolaires qu’il souhaite voir « sanctuarisés ».Dans le domaine de l’Education, « 366 enseignants manquent à l’appel dans le secondaire » en Seine-Saint-Denis, observe M. Bartolone, qui est également président du conseil général, en espérant que M. Sarkozy « annoncera le rétablissement des effectifs supprimés ».

Pour Stéphane Troussel (PS), vice-président du conseil général chargé de la politique de la ville et de la sécurité, Nicolas Sarkozy « vient de signer le constat d’échec de sa politique en matière de sécurité depuis 2002 », en se déplaçant en banlieue sur le thème des bandes, écrit-il dans un autre communiqué.

Les incidents récents à Gagny et aux Mureaux (Yvelines) « viennent rappeler que l’insécurité n’a pas reculé dans les quartiers populaires », estime M. Troussel, qui y voit le « résultat » d’une « pénurie de moyens ». Il réclame « un plan de rattrapage pour la police en Seine-Saint-Denis ».

Étiquettes: