Your message has been sent, you will be contacted soon
Site de Claude Bartolone

Call Me Now!

Fermer

La loi DALO est un trompe l'oeil

Je veux revenir sur la loi Dalo qui a un an aujourd’hui. C’est un bien triste anniversaire que nous fêtons. La France a besoin de réponses concrètes et ambitieuses et non pas de mesures en trompe l’oeil.

En effet, en vertu de la loi Dalo, les personnes considérées comme prioritaires sont depuis lundi en droit de saisir le tribunal administratif si l’Etat s’est avéré défaillant.

Alors que le droit au logement opposable (Dalo) deviendrait ce matin une réalité. Dans les faits, 18 mois après sa création, le bilan est désastreux, je rappelle que seuls 3.300 relogements effectifs ont été réalisés depuis la mise en oeuvre du Dalo le 1er janvier 2008.

Au 31 octobre, 50.600 demandes de logement avaient été déposées au titre du Dalo, dont 13.200 ont reçu un avis favorable.

Pour moi,  la réalité, c’est celle-là: le gouvernement n’a jamais donné à cette loi les moyens de se concrétiser. Alors qu’il manque en France plus de 800 000 logements et que les inégalités se creusent, le budget du logement est en constante diminution (la loi de finances 2009 prévoit ainsi une baisse des crédits logement de 800 à 550 millions d’euros), les moyens pour la rénovation urbaine se tarissent et chaque fois qu’il le peut, le gouvernement et Madame Boutin n’ont de cesse de torpiller la loi SRU qui oblige les communes de plus de 3.500 habitants à réaliser 20% de logements locatifs sociaux.

Étiquettes: