Your message has been sent, you will be contacted soon
Site de Claude Bartolone

Call Me Now!

Fermer

Ma position sur la réforme des livrets A et bleu

livretA.jpgPrise quelques semaines avant les élections municipales, la récente décision des autorités de relever de 3 à 3,5 % le taux du livret A a été perçue avec sympathie par les épargnants.

Je suis cependant convaincu que cette décision ne doit pas faire oublier les dangers que représente la banalisation des livrets A et bleu décidée par le Gouvernement dans le projet de loi sur la modernisation de l’économie actuellement discuté au Parlement : danger pour le logement social, danger pour la Banque postale, les Caisses d’Épargne et le Crédit mutuel, et même, à terme, danger pour l’épargne populaire.

Les fonds d’épargne collectés sur le livret A servent en effet à financer des prêts à bon taux pour les organismes HLM constructeurs de logements sociaux. Or, il y a, en France et encore plus en Seine-Saint-Denis, une crise du logement, et notamment du logement social. Prendre le risque d’assécher les ressources du livret A, c’est risquer de réduire les possibilités de prêts, et donc de construction de logements sociaux.

Pour les réseaux bancaires distribuant actuellement les livrets A et bleu, la question centrale est celle de la réduction du niveau de la commission qui risque de déséquilibrer les comptes de ces organismes.

Enfin, le risque est grand de voir faiblir – sinon disparaître – ce qui est aujourd’hui un instrument majeur de lutte contre l’exclusion financière et donc sociale. Pour bon nombre de personnes modestes, le livret A est le moyen privilégié pour disposer d’un compte où sont versées leurs ressources et qui permet de gérer leur épargne. À mon sens, un recul social se dessine.

Avec mes collègues du Groupe Socialiste, Radical, Citoyen et Divers gauche, je suis donc opposé à cette réforme.

Étiquettes: