Your message has been sent, you will be contacted soon
Site de Claude Bartolone

Call Me Now!

Fermer

"3 500 places de plus pour les bébés"

logo_lp2.gif

Le président PS du conseil général, Claude Bartolone, annonce le développement de l’accueil des tout-petits, d’ici à trois ans.

LES BAMBINS aux yeux gonflés de sommeil posent un regard étonné sur les messieurs en costume qui déambulent dans leur salle de jeux. Le président socialiste du conseil général, Claude Bartolone, s’est rendu hier à la crèche Saint-Stenay de Drancy. Plus qu’une simple visite de courtoisie.

Des pistes innovantes

L’élu, qui veut « mettre le paquet » sur la petite enfance, a annoncé hier sa volonté de créer 3 500 places d’accueil supplémentaires d’ici à trois ans. « Nous avons pris du retard. La caractéristique de ce département, c’est sa jeunesse, le nombre élevé de femmes et la pression des horaires décalés », estime-t-il.

Claude Bartolone veut donc explorer des pistes innovantes, comme la généralisation du multiaccueil. Un mode de fonctionnement en place depuis six ans à la crèche Saint-Stenay. Une nécessité selon sa directrice Linda Emmeran : « Nous avions constaté dans le quartier un développement de la précarité, du chômage, du temps partiel… » La crèche reçoit 70 enfants, qui ne viennent parfois qu’un ou deux jours par semaine. « Ça ne résout pas le problème des parents qui veulent des places à temps plein », souligne une employée.

Claude Bartolone mise également sur les assistantes maternelles : « Certaines ne peuvent obtenir l’agrément parce que leur appartement ne convient pas. Les villes pourraient mettre à disposition des locaux que se partageraient les nounous. »

Pour concentrer ses efforts sur la création de places, le département entend poursuivre le transfert de crèches départementales aux municipalités -déjà effectif pour deux établissements à Pantin et Stains. « Nous allons faire une proposition plus attractive aux communes pour lever les craintes au sujet du statut des employés et du coût supporté par les villes », explique Pascal Popelin, vice-président en charge de la petite enfance. Des efforts devraient être également faits dans le domaine de la formation. Une réflexion est engagée pour augmenter le nombre de places dans les formations d’auxiliaires de puériculture.

Une campagne de publicité pour les métiers de la petite enfance devrait avoir lieu dans les lycées du 93 pour attirer davantage de candidats.

Gwenael Bourdon

Étiquettes: