Your message has been sent, you will be contacted soon
Site de Claude Bartolone

Call Me Now!

Fermer

Après 30 ans de souffrance économique et sociale, la Seine-Saint-Denis intéresse aujourd'hui

logoafp.gifLE-PRE-SAINT-GERVAIS, 7 fév 2008 (AFP) – Le député de Seine-Saint-Denis Claude Bartolone a affiché jeudi sa sérénité quant aux chances du PS de prendre les rênes de la Seine-Saint-Denis en 2008, en dévoilant le programme socialiste pour ce département qu’il entend faire « entrer enfin dans le 21e siècle ». »Sur le papier, ça le fait », a commenté le responsable PS à propos de plusieurs cantons pouvant basculer du PCF au PS, et d’un canton « gagnable » sur l’UMP, lors d’un point presse au siège de la fédération PS où il a dit son espoir d' »un changement de majorité dans la majorité ».

Le Conseil général de Seine-Saint-Denis, dirigé par les communistes depuis quarante ans, est actuellement dirigé par le communiste Hervé Bramy, qui a dû composer avec les socialistes, à égalité de sièges avec les deux groupes PCF depuis 2004.

Le renouvellement en mars de la moitié des 40 sièges est à haut risque pour les communistes car le PCF et son allié Mars-Gauche républicaine voient 11 de leurs 15 sièges remis en jeu.

Après « trente ans de souffrance économique et sociale », la Seine-Saint-Denis « intéresse » aujourd’hui, « il faut tirer profit de ses atouts », a déclaré M. Bartolone en énumérant lesdits atouts (population jeune, foncier disponible et bonne situation géographique).

En matière de logement, de mixité sociale, de création d’emploi, d’environnement, de style de gouvernance et de vision d’avenir, le PS se démarque de son partenaire communiste, estime-t-il. Sur l’avenir du département, « pour eux, c’est plutôt «No future» », a-t-il ajouté.

M. Bartolone a annoncé qu’il demanderait un « audit » pour « retrouver des marges de gestion financière ».

La secrétaire nationale du PCF Marie-George Buffet a accusé jeudi le député de vouloir être « calife à la place du calife ».

« La gauche ne sert pas à conserver des fiefs mais à changer la vie de nos concitoyens », lui a répondu dans un communiqué M. Bartolone.

Après accord avec les Verts, le MRC et le PRG, le PS présente des candidats dans 15 cantons et soutient ceux de ses partenaires dans les autres.

Étiquettes: