Your message has been sent, you will be contacted soon
Site de Claude Bartolone

Call Me Now!

Fermer

“Faire de la politique, ce n’est pas une aventure individuelle”

cb.jpg Je reproduis ci-dessous l’article paru aujourd’hui lundi 22 octobre dans « Le Parisien ». J’y ajoute quelques précisions.

En septembre, les Socialistes de Bagnolet, à l’unanimité, m’ont demandé de conduire la liste du PS lors des prochaines élections municipales. Compte tenu de mon attachement pour Bagnolet et des difficultés que connaît la ville depuis maintenant de trop nombreuses années, ce serait un honneur pour moi de représenter une solution pour la Gauche.

Dans le même temps, les responsables du PS de Seine-Saint-Denis ont réclamé que je sois candidat aux élections cantonales. Je mesure ce que représente la confiance qu’ils me manifestent en me chargeant, si les électeurs le décident, de prétendre à la présidence du Conseil général de Seine-Saint-Denis.

Mais cette décision ne peut se prendre seul. Faire de la politique, ce n’est pas une aventure individuelle. On peut avoir des préférences personnelles, mais mon choix sera celui des Socialistes de Bagnolet et de la Seine-Saint-Denis.

J’annoncerai ma décision début novembre. Il va de soi que les Bagnoletaises et les Bagnoletais en seront les premiers informés.

logo_lp2.gifÀ Bagnolet, « la rumeur Bartolone » s’intensifie

LE DÉPUTÉ socialiste Claude Bartolone candidat aux municipales et aux cantonales à Bagnolet ? Démentie par l’intéressé, la rumeur qui court depuis un certain temps s’affiche désormais en bonne place sur le blog de l’actuel maire (PCF) Marc Éverbecq. Ce dernier a présenté ce week-end l’information comme certaine et ne s’en réjouit guère.
Mais Claude Bartolone, hier, était formel : « Rien n’est encore décidé et ne se décidera pas avant la Toussaint. » Le député reconnaît tout de même qu’il envisage bel et bien de se présenter à Bagnolet.
« Deux demandes m’ont été faites, précise-t-il. D’un côté, la fédération du PS de Seine Saint-Denis souhaite que je me présente aux cantonales. De l’autre, les militants de la ville ont voté en faveur de ma candidature à la mairie. Mais il faudrait une décision collective. »
L’élu doit d’ailleurs rencontrer mercredi à ce sujet le Premier secrétaire du Parti socialiste François Holande.
De son côté, Marc Éverbecq semble avoir bien du mal à rassembler autour de sa propre candidature. Dans son blog, il déplore les déchirements de la gauche bagnoletaise et précise : « En vérité une grande partie de celle-ci se rassemble, avec le soutien de certains de mes amis communistes qui ne m’ont jamais vraiment soutenu, autour du thème tout sauf Éverbecq. Vous le savez bien, vous tous qui depuis un bon moment entendez les pires horreurs sur mon dos.

GWENAEL BOURDON