Your message has been sent, you will be contacted soon
Site de Claude Bartolone

Call Me Now!

Fermer

Bartolone s’interroge sur l’utilité de désigner vite le candidat du PS pour 2012

logo-obs.gifAP | 14.05.2007 | 12:15. Le député socialiste de Seine-Saint-Denis Claude Bartolone s’est interrogé lundi sur l’utilité de la proposition de Ségolène Royal de désigner rapidement le candidat ou la candidate à l’élection présidentielle de 2012.

« Nous aurons très peu de temps pour faire campagne pour les élections législatives et je ne suis pas persuadé que ce soit la question que se posent les électeurs », a lancé sur i>télé ce proche de l’ancien Premier ministre Laurent Fabius.

« Les socialistes, au cours de ces élections législatives, vont avoir moins de dix jours utiles » puisque les médias vont consacrer les prochains jours à la passation de pouvoirs à l’Elysée et l’installation du nouveau gouvernement, a-t-il noté.

« Si nous donnons l’impression à nos électeurs que la question qui se pose, c’est déjà le nom de la candidate ou du candidat en 2012, ils vont nous dire: ‘Ecoutez, vous reviendrez nous voir en 2012 et pour l’instant, allez vous faire voir' ».

Interrogé sur la proposition du Premier secrétaire du PS François Hollande de créer un grand parti de gauche, il a répliqué: « Avant de savoir exactement quelle va être la forme d’organisation de la gauche, il faut savoir ce que nous voulons dire ».

Enfin, il a jugé qu’il serait « incompréhensible » que des socialistes participent à un gouvernement de Nicolas Sarkozy. S’ils acceptent, « c’est qu’ils arrivent à gérer des contradictions et qu’ils ont la colonne vertébrale très souple », a-t-il lancé. S’ils étaient d’accord avec la politique proposée par le président élu, « ils auraient dû le dire pendant la campagne » présidentielle.

« Vous n’avez pas des ministres qui sont cantonnés dans leur ministère et qui se moquent totalement de ce que font leurs collègues du gouvernement », a rappelé Claude Bartolone. « Ils auraient à assumer les politiques sociales, les politiques économiques, les politiques environnementales ». AP