Your message has been sent, you will be contacted soon
Site de Claude Bartolone

Call Me Now!

Fermer

Le mouvement altermondialiste

alter.jpgLa France souffrirait-elle de ce mal étrange, de cette maladie honteuse que l’on nomme la dépolitisation ? C’est en tous cas ce que diagnostiquent de mauvais docteurs de la vie politique. Pourtant, si l’on peut à coup sûr parler d’une crise de la démocratie représentative, le mouvement altermondialiste nous invite à relativiser cette thèse. Il est encore des combats qui font battre le cœur de la gauche, au premier rang desquels la lutte pour les droits sociaux, le co-développement et, plus largement, le refus de la marchandisation absolue de la vie.


Ce combat, c’est aussi le nôtre. Nous y discernons nos valeurs socialistes, notre engagement européen, nos racines internationalistes. C’est pourquoi nous devons nous y investir pleinement. Mais c’est aussi pourquoi les violences qui ont été perpétrées contre les Socialistes par quelques autonomes, à Annemasse, sont tout bonnement insupportables.

Ces excités, comment peuvent-ils d’un côté prôner la démocratie active, et de l’autre interdire la parole aux Socialistes ? Comment osent-ils combattre pour la paix tout en utilisant la force  pour nous faire taire ? Singulière idée de la mondialisation des solidarités, non ?

Aussi, j’en appelle d’abord aux Socialistes. En premier lieu, pour ne pas faire d’amalgame. Mais aussi, pour revendiquer sans réserve notre réformisme ; il a toute sa place dans l’altermondialisation. Je suis fier d’être socialiste, parce que, comme vous, je suis un militant de cette gauche qui a choisi l’action contre l’incantation.

Mais j’en appelle surtout aux organisations altermondialistes. Leurs représentants, leurs militants doivent réagir vigoureusement face à des actes qui relèvent incontestablement de la haine de la démocratie. Et les banderoles pacifiques ne suffiront pas à voiler cette intolérance.

Tout comme les Socialistes ont su le faire, les altermondialistes doivent maintenant entrer dans une phase de clarification, prendre position une bonne fois pour toutes, faire le ménage ! Le Forum social européen, qui se déroulera du 12 au 15 novembre 2003 à Paris, en Seine Saint-Denis et dans le Val de Marne, en sera, je le souhaite, l’occasion. Rendez-vous est pris.

L’Hebdo des Socialistes